Logo Ville : Mairie de Vizille
VIE MUNICIPALE ET CITOYENNE
 - Démocratie locale
Tribune libre - Expression des groupes du conseil municipal

MAJORITÉ MUNICIPALE

Groupe des des élus « Vizille au Cœur »

 

Saison estivale 2022

 

La période que nous vivons actuellement restera dans l’Histoire à de multiples titres : guerre en Europe avec en conséquence les tensions autour de l’appro­vision­ne­ment énergétique, réchauffement climatique avec en corollaire des périodes de canicule.

 

Pour beaucoup d’entre nous, le pouvoir d’achat reste la priorité même si cela n’a rien de nouveau et est juste exacerbé par l’inflation galopante et un blocage des salaires, en particulier des plus bas, et ce depuis trop longtemps.

 

La ville vous propose dans ce numéro du journal municipal un pré-programme des animations de l’été 2022 construit conjointement par les services et les élu(e)s avec la volonté de toucher l’ensemble de la population et les différents quartiers de la cité.

 

Notre ville a également la chance d’être dotée d’équipements culturels de qualité, ouverts pendant l’été : Cinéma, salle du Jeu de Paume, Bibliothèque.

 

Après la pause estivale voulue par les élu(e)s sur les travaux d’assainissement, ceux ci reprendront en septembre pour s’étirer jusqu’à fin 2024.

 

Nous vous souhaitons un bel été !

 

www.vizilleaucoeur.fr
www.facebook.com/vizilleaucoeur
www.facebook.com/metrovizilleaucoeur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’équipe de Vizille au Cœur

MINORITÉ MUNICIPALE

Groupe des élus « En Avant pour Vizille »

 

La piscine : saison 2(022)

 

La remise en service de la piscine est un feuilleton à rebondissements. La majorité s’était targuée de la remettre en service pour un budget de 110 000 € maxi, raillant les estimations financières présentées lors de sa fermeture en 2015. Résultat une somme de 150 000€ a été investie sans compter les heures des agents de deux services qui ont travaillé pendant deux mois pour une  remise en état sommaire.

 

C‘était sans compter la visite de l’ARS, qui a listé les remises aux normes minimales nécessaires au maintien de son ouverture : séparation des eaux usées et des eaux pluviales, séparation hydraulique des bassins, mise en place d’un système de filtration, raccordement des bassins au réseau d’eau potable mais aussi la mise en accessibilité du bâtiment...

 

A cela s’ajoutent tous les petits travaux de remise en état à la fin de chaque hivernage, les coûts de fonctionnement et les 35 000 € de frais de personnel pour juste 2 mois d’ouverture.

 

Il faut donc sortir à nouveau le chéquier et prévoir un étalement de la dépense jusqu’en 2024, pour que ce soit soutenable. Malgré les efforts de l’adjoint aux travaux pour optimiser les coûts, le budget pourrait monter jusqu’à 340 000 €.

 

Non pas pour avoir un équipement remis à neuf. Juste pour disposer d’un équipement répondant aux normes minimales. Et en espérant que les équipements existants ne lâchent pas, au risque d’alourdir encore la facture.

 

La fréquentation de l’été 2021 a été décevante (3 869 € de recettes, bien loin des 14 000 € prévus). Espérons, au vu de toutes ces dépenses, que les Vizillois seront, cet été, au rendez-vous-vous pour profiter de cet équipement. 

 

 

 

 

« En Avant pour Vizille »
Jean-Claude Bizec, Marie-Cécile Droulez, Jean-Luc Samson, Géraldine Gélormini

MINORITÉ MUNICIPALE

Groupe des élus
« Vizille Debout Unie et Solidaire »

 

Et maintenant, les législatives

 

Les 12 et 19 juin prochains, les électeurs auront la possibilité de mettre en face du pouvoir en place une véritable opposition issue de l’union des partis de gauche.

 

Alors votons, pour renforcer le mouvement social et commencer à redonner de l’espoir à toutes celles et tous ceux qui ne croyaient plus à la politique.

 

A Vizille, au dernier conseil municipal, nous avons fait 2 déclarations :

 

La première, sur la polémique nationale issue de la révision du règlement intérieur des piscines municipales Grenobloises.

 

Nous avons précisé : - Qu’il n’est point pour nous de bras de fer avec les valeurs de la république qui doivent se jouer localement. - Que la laïcité ne saurait être instrumentalisée en aucune façon pour justifier d’un traitement différencié entre les usagers du service public, tout comme les revendications religieuses n’ont pas leur place dans ces débats.

 

La seconde, sur l’ouverture de la future Maison France service qui est censée pallier la disparition des services publics de proximité.

 

Nous avons dénoncé : - La casse des services publics, en regrettant de ne pas avoir été assez nombreux pour s’y opposer. - Le choix qui est fait de sous-traiter à une association d’insertion d’assurer cette responsabilité, ce qui n’est pas pour nous à la hauteur des besoins qu’ont les assurés sociaux en matière de services publics.

 

Nous nous sommes abstenus pour ne pas cautionner les désengagements de l’état et la casse des services publics.

 

Nous vous souhaitons le plus bel été possible.

 

Bernard UGHETTO-MONFRIN
« Vizille Debout Unie et Solidaire »