Logo Ville : Mairie de Vizille
VIE MUNICIPALE ET CITOYENNE
 - Démocratie locale
Tribune libre - Expression des groupes du conseil municipal

MAJORITÉ MUNICIPALE

Groupe des des élus « Vizille au Cœur »

 

 

Bien Vivre ensemble A Vizille

 

Les tensions entre les différents groupes politiques Vizillois liées aux élections Municipales de juin 2020 semblent s’estomper.

 

Le travail dans la plupart des commissions est de plus en plus constructif et efficace. Le groupe majoritaire et les deux groupes de la minorité apportent leurs contributions à la vie de la cité.

 

C’est un point très important de la démocratie ! Néanmoins, comme nous l’indiquions dans cette même rubrique le mois dernier, il manque toujours un maillon essentiel : la concertation des citoyens. Nous la mettrons en place le plus rapidement possible une fois que les conditions sanitaires le permettront.

 

Nous venons de passer les dernières semaines à élaborer le premier budget du mandat. Et même s’il est contraint, chaque service, en collaboration avec Madame le Maire et les conseillers municipaux, a fait des propositions et travaillé pour faire en sorte que les services publics rendus aux Vizillois(es) soient maintenus au même niveau.

 

Pour l’équipe Vizille Au Cœur il est essentiel qu’une nouvelle dynamique soit enclenchée pour rendre notre ville plus agréable et plus attractive. Le budget d’investissement se voudra dynamique et tourné vers les enjeux sociétaux, climatiques et économiques qui permettront à Vizille de conforter sa place de bourg centre.

 

www.vizilleaucoeur.fr

www.facebook.com/vizilleaucoeur

www.facebook.com/metrovizilleaucoeur

 

 

Gilles FAURE, représentant du groupe
des élus de la majorité « Vizille au Cœur »

 

MINORITÉ MUNICIPALE

Groupe des élus « En Avant pour Vizille »

 

 

L'histoire se répète
toujours 2 fois !

 

Le bilan financier de la commune en 2014 : désas­treux ! Un mandat complet sera nécessaire pour remettre à flot les finances communales, sans rogner sur le niveau de service public rendu mais en obérant la capacité à mettre en œuvre immédiatement des projets structurants pour la commune. Des projets que nous avons tout de même travaillés et qui verront le jour, s'ils ne sont pas remis en cause par l'équipe actuelle.

 

Une équipe actuelle, dont le noyau dur, n'a pas plus de contingence financière que celle de 2008. Une équipe qui joue avec les chiffres pour tenter de faire croire que la situation est plus rude qu'elle ne l'est en réalité et pour travestir le bilan de l'année 2020. Une équipe qui clame aussi la nécessité de porter une ambition, pour justifier un emprunt de 800 000 € et une augmentation de 10 % de la taxe foncière !

 

Nous partageons la nécessité de porter une ambition pour l'avenir de Vizille. Mais pas à n'importe quel prix. Et à la condition que cette ambition ne soit pas portée de façon hasardeuse, au grès de discours et de déclamations sans contenu structuré et précis. Il aura fallu exiger qu'une commission municipale soit organisée, pour que la majorité présente quelques éléments de ses orientations budgétaires pour 2021.

 

Quoi de mieux pour masquer le vide que d'éluder l'échange, botter en touche et refuser la transparence dans le fonctionnement des institutions locales ?

MINORITÉ MUNICIPALE

Groupe des élus
« Vizille Debout Unie et Solidaire »

 

Pas de révolution
dans le berceau

 

La situation sanitaire actuelle prive les élus de beau­coup de possibilités d’initiative.

 

Est-ce qu’elle doit pour autant nous rendre frileux ? Nous ne le pensons pas.

 

C’est ce que nous avons expliqué à la majorité tout au long de notre implication, sur le règlement inté­rieur du conseil municipal, que nous avons voté en décembre.

 

Nous avons été écoutés, parfois entendus, cela a per­mis de faire évoluer le projet initial, mais aussi d’év­iter à la majorité des écueils juridiques.

 

Malgré tout, par manque d’ambition politique, des points importants que nous avions soulevés n’ont pas été retenus.

 

Comme l’ouverture des commissions à des vizillois.es volontaires pour s’impliquer.

 

Ou le référendum d’initiative populaire, qui permet aux élus d’organiser une consultation des citoyens dès lors que 10% du corps électoral le demande. C’était notre proposition. Nous aurions pu d'ailleurs tester tout de suite cette démarche, sur le projet de la majorité d’installer la gendarmerie sur le terrain de rugby.

 

Sur les moyens des groupes d’opposition, nous avons noté positivement une volonté de faire mieux que ce qui se fait en ce moment.

 

En effet, nous n’avons ni bureau, ni matériel de bureau, ni numéro de téléphone.

 

Ce qui a été possible pour le règlement intérieur doit l’être pour l’ensemble des commissions, où nous sommes trop souvent mis devant le fait accompli de décisions prises en amont sans concertation.

 

 

Bernard UGHETTO-MONFRIN
« Vizille Debout Unie et Solidaire »