Logo Ville : Mairie de Vizille
CADRE DE VIE PRATIQUE
 - Urbanisme
Le Plan Local d'Urbanisme intercommunal

 

Le Plan Local d’Urbanisme intercommunal ou PLUi dans sa version raccourcie, est un outil de réglementation très impor­tant, avec lequel chacun d’entre nous va devoir composer. Adopté fin décembre 2019 par les élus de la métropole, il va encadrer les aménagements et le développement des 49 communes de la métropole grenobloise, dont Vizille.

 

 

Le 1er janvier 2015, la communauté d’agglomération Grenoble-Alpes Métropole est devenue une Métropole. Plusieurs com­pé­tences communales ont été alors transférées à la Métropole, et notamment la gestion du Plan Local d’Urbanisme (PLU). Cela implique pour la Métropole d’élaborer aujourd’hui un Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUi).

 

 

Le PLUi se compose de 5 documents :

 

• le rapport de présentation qui s’appuie sur un diagnostic territorial et explique les choix qui ont été retenus et qui sont présentés pour chaque ville, dans le livret communal

 

• le projet d’aménagement et de développement durable qui définit les orientations générales du PLUi

 

• les règlements écrits et graphiques : Parmi les règlements graphiques, le plan de zonage délimite les zones construc­tibles, agricoles et naturelles. Le règlement écrit des zones, définit ensuite les règles précises (hauteurs, emprise au sol) qui s’y appliquent.

 

• les Orientations d’Aménagement et de Programmation com­por­tent des dispositions relatives à l’aménagement, l’habitat, les transports, les déplacements mais également au paysage  et la prise en compte des risques et de la qualité de l’air.

 

• les annexes qui comprennent un certain nombre d’indications reportées pour information dans le PLUi (servitudes d’utilité publi­que, schémas de réseau d’eau potable et d’assainisse­ment…).

 

 

Élaboré à l'échelle des 49 com­munes de la métropole, ce Plan Local d'Urbanisme intercommunal (PLUi) remplacera les différents documents d’urbanisme existants (Plans d’Occupa­tion des Sols (POS), Plans Locaux d’Urbanisme communaux…).  

 

 

 

QUELS SONT LES OBJECTIFS DU PLUi ?

 

Le Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi) traduit au niveau de la Métropole les grandes politiques (aménagement, mobilités, développement économique, habitat...) définies au niveau national et déjà précisées dans le Schéma de Cohé­rence Territoriale (SCoT) de la région urbaine de Greno­ble.

 

Le PLUi est le fruit d’un long travail de concertation et d’échan­ge mené avec les habitants et les communes. De 2016 à 2019, de nombreux outils et espaces pour s’informer, s’exprimer, débat­tre et échanger ont été mis en place.

 

Le 20 décembre 2019, le PLUi a été adopté par le conseil métropolitain de Grenoble Alpes Métropole. Il s’agit d’un acte fondateur très important pour tous les habitants de notre ter­ritoire, qui dégage une vision commune pour le développement équilibré  du bassin de vie grenoblois.

 

L’un des objectifs est de maintenir autant que possible un développement foncier mesuré qui préserve les espaces agricoles et les zones naturelles. Le PLUi a également  pour objectif de protéger le patrimoine ainsi que le paysage. Il permet enfin une meilleure prise en compte du changement climatique et des risques majeurs.

 

Le PLUi comporte une somme énorme de documents (environ 15 000 pages) dont la finalité est d’organiser ce que l’on appelle les usages, c’est à dire comment et où construire, se déplacer, consommer, travailler, profiter du cadre de vie… Bien plus présent qu’on ne le croit dans nos vies, le PLUi va sans doute bousculer la manière dont nous occupons l’espace. Il va également participer au rééquilibrage  entre les zones urbaines et péri-urbaines. Mais le PLUi a aussi vocation à évoluer. Pour cela, Grenoble Alpes Métropole a prévu d’apporter chaque année des modifications dont l’objectif sera de rendre l’outil réglementaire le plus adapté possible à chacun des 687 985 habitants de la métropole grenobloise.

 

 

 

 

LES ENJEUX DU PLUi À VIZILLE

 

À l’échelle de notre com­mune, les objectifs géné­raux du PLUi vont permettre d’en­visager plu­sieurs évolu­tions :

 

• conforter Vizille comme deu­xième centralité métropo­litaine et du Sud Grenoblois, redynamiser le commerce du centre-ville, favoriser le re­nou­vellement urbain (espace Cros, Claire­fon­taine, Friche allian­ce)

 

• préserver le cadre de vie

 

• limiter l’étalement urbain pour favoriser le réinvestis­se­ment des logements du centre-ville

 

• poursuivre le renouvel­le­ment du parc de logements locatifs sociaux

 

• renforcer le rayonnement touristique de Vizille

 

• créer les conditions d’une mobilité apaisée : limiter la place de la voiture dans les nouveaux projets, adapter la règlementation du stationnement, renforcer les maillages piétons et cycles

 

• pérenniser les espaces à vocation agricole

 

• préserver la biodiver­sité : délimitation de corridors écologi­ques, périmètres de captage, zones humi­des, trames verte et bleue en secteur urba­nisé

 

• préserver et mettre en valeur le patrimoine his­to­­rique (Château, patrimoine industriel, végétal et hy­drau­lique), comme avec l’alignement d’arbres ave­nue Victor Hugo et en valori­sant davantage les canaux dans la ville).

 

 

Objectifs par quartiers et secteurs :

 

Les Mattons : préserver le commerce existant, accompagner et maîtriser la densification des secteurs pavillonnaires périphériques

 

Le Péage : préserver le caractère historique du hameau, maintenir les commerces existants, accompagner la densifi­cation qualitative du Péage

 

Les Corniers : préserver le cœur historique du hameau, assurer les conditions du maintien du centre aéré et du parc

 

Le Mas : accompagner la densification contenue du hameau, en permettant la mise en œuvre d’une opération de logements en « dent creuse » (espace non occupé dans un secteur par­tiellement bâti)

 

Le Plan, les Enversins : pérenniser les espaces à vocation agricole et valo­riser les entités paysagères • Les Allas : maitriser la densi­fication du secteur pavillonnaire du hameau

 

Route d’Uriage : ménager les cou­pures d’urbanisation entre les différents hameaux (équilibrage entre les sec­teurs urba­nisés et les zones naturelles et agricoles)

 

Cornage : conforter les activités artisanales et économiques en pla­ce

 

La Romanche : valoriser les en­ti­tés paysagères

 

Le centre-ville : préserver et restaurer le commerce, réha­bi­li­ter les logements anciens, préserver le caractère patrimonial du centre-ville.

 

 

 

Pour plus d'informations site Web