VIE MUNICIPALE ET CITOYENNE
 - Démocratie locale
Tribune libre - Novembre 2018

MAJORITÉ MUNICIPALE

 

PLUI : socle pour l'aménagement et
le développement de notre commune pour les années à venir

 

Au 1er janvier 2015, Grenoble-Alpes Métropole est devenue compétente en matière de Plan Local d’Urbanisme (PLU).

 

L’élaboration du PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable) a constitué la 1ère étape du PLUI (Plan Local d’urbanisme Intercommunal). Le conseil municipal a débattu à deux reprises des orientations générales du PADD.

 

L’élaboration du PLUI réalisé sous le nouveau régime du code de l’urbanisme ALUR (l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové) a notamment pour objet d’intégrer les évolutions législatives, l’application de la loi de Solidarité et de Renouvellement Urbains (SRU). Il doit également assurer la compatibilité, avec le Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) de la grande région grenobloise, avec le Programme Local de l’Habitat (PLH) et avec le Plan de Déplacements Urbains (PDU) du Syndicat Mixte des Transports en Commun de l’agglomération grenobloise.

 

De très nombreuses rencontres de travail se sont tenues en présence des techniciens et des élus municipaux. Ces réunions animées par la Métropole et l’AURG ont eu pour objectifs d’établir le diagnostic communal transcrit dans le volet 1 du livret communal à la fin de l’année 2016 et de croiser le projet de territoire de la commune, les OAP (Orientations d'Aménagement et de Programmation) avec les orientations générales du PADD du PLUI de la Métropole.

 

Ces réunions de travail ont été réitérées en 2017 et 2018 pour l’élaboration du règlement et ont permis de rédiger le volet 2 du livret communal intégré dans le rapport de présentation du PLUI en tant que justification des choix retenus par la commune.

 

Afin de consolider une vision partagée de l’élaboration du PADD, le PLUI a été mis à l’ordre du jour de 15 conférences des maires entre janvier 2016 et juin 2018.

 

Après trois ans de travail qui nous a très fortement mobilisés pour élaborer le premier document d’urbanisme intercommunal, le conseil métropolitain a arrêté le projet du PLUI des 49 communes le 28 septembre. Ce document constituera le socle pour l’aménagement et le développement de notre commune pour les années à venir. Il remplacera notre POS (PLAN d’OCCUPATION des SOLS).

 

Il sera amené à évoluer à l’issue des avis des communes, des Personnes publiques Associées et de l’enquête publique.

 

Le conseil municipal devra émettre un avis lors d’une séance du conseil municipal de décembre. Une enquête publique aura lieu en avril/mai pour une approbation du PLUI en décembre 2019.

 

 

Les élus du groupe EN AVANT VIZILLE
Majorité municipale

MINORITÉ MUNICIPALE

 

Le PDU ou Plan de Déplacements Urbains.
Vous connaissez ?

 

 

Élaboré par La Métro (49 communes), et le Syndicat Mixte des Transports en Commun, le PDU est très complet. Il guidera l’organisation des déplacements sur toute l’agglo jusqu’en 2030. Les grandes lignes intègrent la réduction de la pollution due à la circulation, la réduction de la perte de temps dans les bouchons, une plus grande sécurité des cyclistes, des piétons, des voitures…

 

Bien évidemment, Vizille est concernée. Les déplacements en vélo restent un vrai problème dans Vizille et vers l’agglo. Qui peut se vanter de traverser “sereinement” le rond-point Muzet ? puis de s’engager sur la route pour aller prendre le train à Jarrie ou le tram à Echirolles ? ou de rejoindre la gare de Gières en vélo, fût-il électrique ? Il est urgent d’améliorer les temps de parcours et les fréquences vers Grenoble et vers les autres communes du territoire. Le PDU est un document stratégique qui propose de relier des communes de l’agglo par une liaison par câble, de créer un tram-train jusqu’à Vizille ainsi que de renforcer les déplacements en train.

 

Les 49 conseils municipaux examinent, font des remarques et des propositions et adoptent ce PDU. Les usagers que nous sommes sont appelés à donner leur avis par internet ou en se rendant dans les mairies où des permanences d’un enquêteur sont proposées (à Vizille c’était le 9 octobre).

 

Ce sujet des déplacements est aussi très lié au développement de notre ville. La construction de nouveaux immeubles (issus du Plan Local de l’Habitat, mis en place de 2008 à 2014), là encore en partenariat très fort avec les intercommunalités, vont enfin amener de nouveaux habitants et donc de nouveaux usagers des différents modes de mobilité. Il y a donc urgence à améliorer les transports.

 

La Metro et ses services sont très présents dans notre vie quotidienne. Aujourd’hui c’est l’intercommunalité qui finance et réalise les travaux dans nos rues, nos places, les aménagements de sécurité routière. Le projet Cœur de ville / Cœur de Metro qui concerne directement Vizille ambitionne de redynamiser les commerces et de modifier les abords du château : un enjeu majeur pour faciliter les déplacements des vélos et des piétons et solutionner la délicate question du stationnement des véhicules des touristes et des vizillois.

 

La majorité municipale devrait être initiatrice de projets. Force est de constater qu’aucun projet structurant n’a été proposé par la majorité depuis 2014. Si elle n’a pas d’idées à proposer elle pourrait, au moins, relayer les concertations de La Métro localement. Les vizilloi.se.s, peuvent, aussi, s’exprimer et apporter leurs idées !

 

 

 

 


Les élus du Groupe PAV Verts :
Evelyne Specia, Bernard Faure,
Gisèle Le Roux,
Patrick Gutierrez,
Ali Mendess, Daniel François. 

Minorité municipale